• Bello sculpte l'os : un nouvel atelier Medio, celui de la tabletterie

    L'hiver est bien là...qui pourrait en douter ?
    SDC12192.JPG
    Et pour occuper ses longues soirées d'hiver, Bellorix investit son atelier, à la nuit tombée ; entrepreneur le jour, il se transforme le soir en patient artisan gaulois .

    Bello.jpg
    Son nouvel art, c'est la tabletterie : comprenez le travail de l'os.

    Cet artisanat est très ancien, attesté lui aussi pour la période gauloise qui nous intéresse. En effet, à titre d'exemple, on retrouve des traces de cet artisanat sur l'oppidum de Corent, en Auvergne (1,2).

    Voici ci dessous un échantillon de la déjà très belle production de notre ami Bello ; toutes les pièces présentées ici (sanglier, cheval et loup) sont inspirées de sculptures et de représentations monétaires d'époque gauloise.
     SDC12153.JPGSDC12152SDC12355
    1. Poux M. (2002). Le sanctuaire de Corent (Puy de Dome) : festins, sacrifices et libations. Bulletin de l'Association Française pour l'Etude de l'Age du Fer, 20, 35-38
    2. Poux M., Pranyies A (2009). Taverne à la gauloise à Corent (Puy de Dôme). L'Archéologue n° 100. 

    « Le premier atelier de l'année : la fabrication d'un soufflet de forge et de fonteGdonios »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :