• Carbatinae, quand tu nous tiens

    Les beaux jours arrivent, ils sont déjà là ! Ne reste plus qu'à peaufiner notre équipement avant d'aller se ruer sur les catumagos* toujours plus grands, toujours plus loin.

     

    Mais pour bien courir, voilà, il faut être bien chaussé. Nous vous proposons donc aujourd'hui de découvrir les quelques étapes qui vous permettront de réaliser vos beaux souliers gaulois : les carbatinae.

     

    Les carbatinae ont cette particularité d'être réalisées en une seule pièce de cuir. Leur fabrication reste relativement simple. Pour un coup d'essai, il peut être envisagé de s'entraîner sur un vieux cuir.

     

    La première étape : l'ajustement du patron

     Carbatinae.jpg

    Il faudra, à partir de ce type de patron, réaliser un agrandissement (la photocopieuse est un très bon outil pour ça) de façon à ajuster le patron à votre taille de pied (en cm). Explications : votre patron fait 19 cm (dans la partie centrale assimilable à une semelle sur le schémà ci-dessus) et votre pied fait 23,5 cm (du gros orteil au talon ; ce qui correspond à peu près à une pointure 40) ; dans ce cas, vous devrez faire un agrandissement de 23,5:19=1,237 soit à 124 %, environ.

     

    La seconde étape : la découpe du patron

    Une fois que vous aurez obtenu un patron correspondant exactement à votre taille de pied, il vous suffira de le coller sur un carton rigide et de délicatement découper les contours.

      

    La troisième étape : la découpe de votre pièce de cuir

    Il vous faudra ensuite reporter le dessin complet de votre patron sur votre pièce de cuir (en prenant soin de retourner ce patron pour le second pied !). Vous pouvez alors découper minutieusement votre cuir (cutter ou ciseaux feront l'affaire).

     

    La dernière étape : l'assemblage

    Après avoir découpé votre cuir et percé les trous qui serviront de passage au lacet, vous obtiendrez, en tirant sur les 2 extrémités du lacet, votre chaussure dans sa configuration quasi-définitive. Il ne vous restera plus, ensuite qu'à assembler le talon (voir photo ci-dessous).

    Pour ajouter un peu de confort, vous pourrez découper un morceau de cuir en forme de semelle (voir le schéma du patron) et l'insérer dans votre chaussure. 

    CarbatinaeDurnacos.JPG

     

    Et si le coeur vous en dit, n'hésitez pas à faire des carbatinae pour toute la famille ; elles peuvent constituer, en effet, un cadeau très original.   

     

    Illustration de carbatinae réalisées pour Lauenos, 5 ans (et toute la famille).

    CarbatinaeLauenos.jpg

     

    Dans notre troupe, c'est Crixsos qui est passé maître dans l'art de travailler le cuir et fabriquer les carbatinae.

     

    SDC11611.JPG 

    Catumagos : champ de bataille, en langue gauloise

      

    « La peinture à base de pigments naturels : vers une peinture archéo-compatibleUn atelier bouclier gaulois chez les MEDIO »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Mars 2012 à 11:22
    Très bonne description. Si vous recherchez des outils pour travailler le cuir venez visiter mon site http://www.outilsloisirs.fr
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :