• Exobnos, fondeur de bronze des Mediomatrici

    Exobnos est un jeune guerrier gaulois discret mais si efficace qu’il a su développer et mettre au point un atelier bronze fonctionnel, au sein de notre troupe, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Exobnos a commencé à s’intéresser de près au bronze il y a moins d’un an. Voyons maintenant le résultat de sa recherche et de ses expérimentations.

    Après avoir étudié la chose d’un point de vue théorique, beaucoup lu, posé quelques questions et expérimenté pas mal, Exobnos a réussi l’exploit de réussir sa première fonte de bronze en public, dimanche dernier à Gougenheim, dans le cadre de la manifestation Alsascience à laquelle nous participions (voir l’article du ). Le public a été conquis, tout simplement, et nous tous aussi.

    Les 2 soufflets, made by Exobnos en peau de veau et archéo-compatibles, permettent d’attiser les braises du foyer ;  ces 2 soufflets lorsqu’ils sont actionnés en alternance, permettent d’atteindre, en un temps record, la température de fusion du mélange contenu dans les creusets. Le métal en fusion est ensuite coulé dans las moules à cire perdue (eux aussi archéo-compatibles). Après refroidissement, du bronze, le moule est délicatement cassé et libère de sa gangue le précieux objet.

     BronzeExobnos5.jpg

    Un demi-torque sculpté en cire qui sera ensuite recouvert de la terre constituant le moule. Après avoir été mis au feu, la cire fond ; les moules portent alors en leur sein l’empreinte, en négatif, de l’objet à couler.

    BronzeExobnos6.jpg

    Le montage des cônes de coulée sur le modèle en cire

     BronzeExobnos3.jpg

    2 demi-torques coulés (avec leurs cônes de coulée permettant le remplissage du bronze) avant polissage.

     BronzeExobnos7-copie-1.jpg

    Une boucle de ceinture entourée des 2 fragments de moule dont elle vient d’être dégagée

     

    Et prochainement, un petit article sur la fonte d’étain par Bellorix ; à titre d’exemple, l’étain était utilisé par les Celtes pour des soudures (des points de soudure à l’étain ont en effet été retrouvés sur des casques celtiques orientaux du Ier siècle avant J.-C.).

    « Les journées Alsaciences consacrées à l’archéologie avec l’INRAP, l’Université de Strasbourg et les MediomatriciLes journées Alsasciences avec l'Inrap (2) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :