• Les Gaulois et l'eau en Alsace ou quand l'eau souterraine rencontre l'eau des rivières

    Le Vendredi 8 novembre à 20h, à la salle des fêtes de Gerstheim (67150), vous aurez la possibilité d'assister à une soirée projection- débat illustrée par 2 films documentaires sur l'importance majeure des rivières en Alsace.
    Entrée gratuite. Nombre de places limité.

     

    Cette soirée est organisée par notre association (Mediomatrici), sous l'égide et la participation de la Mairie de Gerstheim.
     
    Déroulement de la soirée :
     
    - En première partie, vous pourrez assister à la projection d'un court métrage récompensé en 2019 par le "prix spécial environnement alsacien à la Fête Européenne de l'Image Sous-Marine et de l'Environnement", film où les Mediomatrici sont à l'honneur. Ce film s'intitule :
    Le Rhin Rouge
    Production :  association la Bulle du Ried 
    2018 - durée 20' - HD2K - Réalisé par : Christian D. Muller
    Ce court métrage rend hommage à la beauté sauvage d’un ancien bras du Rhin réinvesti par la Moder* lors de la canalisation du fleuve, au XIXe siècle. Quatre ans de tournage ont été nécessaires, sur terre et sous l’eau, en drone, en dynabulle ou en barque à fond plat pour saisir les beautés de ce site majestueux ainsi que les témoignages de certains de ses plus grands défenseurs. Castors, couleuvres, grenouilles ainsi qu’une multitude d’oiseaux accompagnent ce magnifique documentaire, témoin d’une cohabitation réussie mais fragile entre l’homme et la nature.
    Intervenant : Christian D. Muller, biologiste, aérostier et président de l’association « la bulle du Ried »
     
    - En deuxième partie, vous pourrez vous émerveiller avec un long métrage, diffusé sur ARTE puis FRANCE 3 en 2019 et réalisé par notre incoutournable spécialiste alsacien des fonds aquatiques, Serge Dumont. Le film s'intitule :

    Le fleuve invisible, un trésor sous la plaine du Rhin

    Coproduction : Seppia, Längengrad
    2019 - durée 52' - HD2K - Réalisé par : Serge Dumont, écrit avec Frank Nischk
    Le fleuve invisible raconte l’histoire de cet écosystème phréatique où l’eau et la vie se frayent un chemin. Un trésor cependant menacé par les espèces invasives, comme le ragondin et le gobie de la Mer Noire, mais aussi l’agriculture intensive et l’irrigation qui assèchent les rivières. Les eaux collectées par les Alpes, les Vosges et la Forêt-Noire s’écoulent vers la mer du Nord. Une partie chemine dans les ruisseaux et les rivières de surface mais la plus grande masse d’eau s’écoule en sous-sol. C’est la nappe phréatique du Rhin : la plus grande réserve d’eau douce d’Europe.
    On peut apercevoir cette eau à de rares endroits, lorsqu’elle jaillit sous la pression du sous-sol, formant des rivières cristallines. Dans cette eau pure, une vie unique se développe.
    Intervenant : Serge Dumont, hydroécologue au LIVE, Maître de Conférences à l'Université de Strasbourg
    et en 360°C 
     
    Les deux réalisateurs se feront un plaisir de répondre à vos questions à l'issue de ces projections.
    Précisons que les deux films ont été tournés, en partie, autour de Gerstheim (les Mediomatrici apparaissent dans le premier film et le château d'eau de Gerstheim apparaît dans le second).
     
    *D'un point de vue purement étymologique, le nom de  la rivière Moder (que l'on retrouve aussi sous le nom de Motter ou Mottern) vient directement de Matir, mot désignant la mère en langue gauloise. D'où le lien évident avec notre troupe Mediomatrici dont le nom signifie "ceux aux déesses-mères du monde du milieu".
     

    Les Gaulois et l'eau en Alsace ou quand l'eau souterraine rencontre l'eau des rivières

    « A Nasium, nous seronsDe l'importance des rivières pour les Gaulois »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :