• Le véritable mobilier des Mediomatrici

    Les fouilles de l'oppidum du fossé des Pandours, près de Saverne (Bas-Rhin), sous la direction, notamment, du Pr Stéphan Fichtl, ont permis de livrer un intéresssant mobilier en bois de la Tène.

     

    L'oppidum du fossé des Pandours est, rappellons-le, la capitale du peuple Mediomatrici à la Tène finale. Avec ses 170 hectares, cet oppidum constituait, en effet, une véritable ville gauloise.

    OppidumMediomatriciFosseDesPandoursFichtl.jpg

    L'oppidum vu de l'Est (source : http://www.oppida.org)

     

    Des parements de pierre du rempart renforçaient le murus gallicus.

    ParementRempartOppidumMediomatriciFosseDesPandours.jpg

    Le parement (externe) de pierre du rempart (source : http://www.oppida.org)

     

    Sur le site, plusieurs puits ont été fouillés. C'est dans le puits n°1 qu'ont été retrouvés un gobelet en bois ainsi qu'un pied de meuble en bois tourné.

    PuitsN-1MediomatriciFosseDesPandoursFichtl.jpg

    Le puits n°1 comblé avec des fragments d'amphores et meules (source : http://www.oppida.org)

     

    Le gobelet porte encore la trace de peintures antiques.

    GobeletMediomatriciFosseDesSPandoursFichtl.jpg

    Le gobelet de bois de l'oppidum du Fossé des Pandours (source : http://www.oppida.org)

     

    Le pied de bois tourné aurait pu appartenir à une table basse. Un tel objet atteste l'existence de tour à bois à l'époque celtique en plein territoire Mediomatrici. Ce mobilier particulier était utilisé lors des banquets, notamment. 

    PiedBoisMediomatriciFosseDesPandoursFichtl.jpgLe pied de meuble en bois tourné (source : http://www.oppida.org)

     

    Une citation antique célèbre à ce propos est la suivante :

    Posidonios d'Apamée, Histoires, Livre XXIII "Voici les repas des Celtes : on étend du foin, et l'on sert sur des tables de bois peu élevées au-dessus du sol. Pour nourriture, des pains en petit nombre et beaucoup de viandes [cuites] dans l'eau y sont rôties sur des charbons ou à la broche. Ces mets, on les porte à la bouche proprement, mais à la manière des lions, en prenant à deux mains des membres entiers et en mordant à même. Si un morceau est difficile à déchirer ainsi, on en enlève des tranches avec un couteau-poignard placé dans une gaine spéciale adhérente au fourreau [de l'épée]. On mange aussi du poisson chez les riverains des fleuves et des deux mers, intérieure et extérieure, et ce poisson est grillé avec sel, poivre et cumin. On met aussi du cumin dans la boisson. L'huile n'est pas en usage ; elle est rare, et, faute d'habitude, on la trouve désagréable. Quand les convives sont nombreux, ils s'asseyent en cercle, et la place du milieu est du plus grand personnage, qui est comme le coryphée du chœur : c'est celui qui se distingue entre tous par son habileté à la guerre, par sa naissance ou par ses richesses. Près de lui s'assied celui qui reçoit, et, successivement de chaque côté, tous les autres, selon leur rang plus ou moins élevé. Les servants d'armes, — ceux qui portent les boucliers, — se tiennent derrière, et en face les doryphores ou porte-lance, assis en cercle comme les maîtres, mangent en même temps : Ceux qui servent font circuler la boisson dans des vases qui ressemblent à nos ambiques et sont de terre ou d'argent : les plats sur lesquels se placent les mets sont du même genre ; quelques-uns en ont en cuivre ; chez d'autres, ce sont des corbeilles en bois ou en osier tressé. Ce qu'on boit chez les riches, c'est du vin apporté d'Italie ou du pays des Massaliètes, et on le boit pur ; quelquefois pourtant on y mêle un peu d'eau ; chez ceux qui sont un peu moins à l'aise, c'est de la bière de froment préparée avec du miel ; chez le peuple, c'est de la bière toute simple ; on l'appelle corma. Ils avalent petit à petit, à la même coupe, et pas plus d'un cyathe  ; mais ils y reviennent souvent. L'esclave fait circuler de droite à gauche : c'est ainsi que se fait le service, et pour adorer les dieux on se tourne aussi à droite." 

     


    « Rétrospective 2012 (2) : Rencontre avec les loups à la GenêteMade by Bello »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :